· 

Avoir 20 ans en Europe

[Débat citoyen] Avoir vingt ans en 2020 en Europe (25/01/2019)

 

 

J'ai participé à un débat citoyen organisé par le collectif "L’éthique plutôt que l’étiquette" à Paris, place Saint-Germain-des-près intitulé "2O ans en 2020 en Europe" le vendredi 25 janvier 2019 à 18h 30. L'accueil et l'animation de ce débat ont été assurés par Mme Françoise CAUWEL, fondatrice de l’Éthique plutôt que l’étiquette ainsi que par M. Olivier MOUSSON, Président de la Société d’Encouragement pour l’Industrie. Se sont exprimés M. Bertrand VITU, Mme Catherine SEXTON, M. Laurent BOCHET, M. Albert Jean MOUGIN, M. Vincent ANTOINE, M. Dominique BERTRAND et moi-même.

 

J'ai axé mon intervention sur le thème de l'initiation à la mobilité, à la citoyenneté et à l'interculturalité, rappelant par exemple que le programme Erasmus, très populaire parmi ses anciens participants (90% d'opinions favorables) avait concerné depuis 1987 quatre millions de jeunes européens, dont 675 000 Français ; qu'il existait également des dispositifs bilatéraux, à l'exemple de l'Office franco-allemand pour la jeunesse (neuf millions de participants de 3 ans à 30 ans depuis le traité de l’Élysée de 1963). Afin de donner la possibilité aux jeunes d'être davantage partie prenante de la construction européenne, j'ai préconisé la création d'un service civique européen (projet porté par plusieurs collectifs), d'un Erasmus militaire ainsi qu'une plus grande ouverture des institutions européennes aux visites et aux stages. Chaque européen devrait à mon sens être en mesure de parler au moins trois langues, de bénéficier de stages linguistiques et d'un renforcement de ses compétences interculturelles. Selon Dominique Wolton, "dans un monde ouvert, le respect et la gestion des différences culturelles sont un facteur direct de paix".