· 

L'engagement citoyen et la démocratie

L'exercice de la démocratie nécessite l'engagement des forces vives, des corps intermédiaires, des associations et de chacun d'entre nous. De grands auteurs tels que Platon, Montesquieu, Sieyès, Tocqueville ou Constant ont contribué à forger nos modèles d'organisation sociopolitiques actuels. L'évolution des préoccupations sociales implique un travail et une vigilance permanents pour garantir des équilibres satisfaisants entre implication citoyenne directe et représentation (notamment parlementaire), entre désirs de sûreté et de liberté. La finalité de l'action publique consiste à créer les conditions de la concorde et de l'épanouissement individuel et collectif. De plus, l'engagement citoyen peut emprunter plusieurs voies. Pour moi, il passe par l'écriture d'articles d'opinion, le soutien à l'action parlementaire et au mouvement coopératif et par l'engagement associatif pour la francophonie et le dialogue des cultures. Il peut aussi prendre des formes plus variées de mise à disposition de soi dans la réserve citoyenne, militaire, éducative, mais aussi de volontariat, de service civique, d'action politique, militante, artistique... La voie de l'association et de la coopération, celle de la non-violence, mène à l'épanouissement. Comme le disait Martin Luther King, "Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots". Engageons-nous !