repères

Les terroirs gourmands du Québec

 

Il est un savoir-faire qui, poussé à l'excellence, confine à l'art : la création culinaire. De terre et de mer, traditionnelle et inventive, à l'image d'un peuple convivial, simple et sophistiquée, la cuisine au Québec sait jouer sur différents registres et accords. Elle est synonyme de plaisir autour de plats fermiers parfumés à l'érable, de saumons, anguilles et homards, de tourtes à la viande ou de tartes au sucre.

 

Penser au Québec, c'est se ressouvenir d'excellentes tablées, de l'érablière du Sanglier à l'Auberge Saint-Antoine, de Chez Boulay à Toqué! De nombreux restaurants sont tenus par de jeunes chefs inventifs qui réinventent sans cesse les accords culinaires et œnologiques. Les cuvées du Québec sont plus rares qu'en France mais j'ai eu la chance de parcourir le vignoble du Cep d'Argent sur la route des vins de l'Estrie et de découvrir le vignoble de Ste-Pétronille, sur l'île d'Orléans.

 

 

C'est d'ailleurs sur cette île, berceau de la Nouvelle-France, que l'agrotourisme offre son meilleur jour. Ce "jardin du Québec" sait valoriser ses savoir-faire agricoles, viticoles et artisanaux depuis Jacques Cartier qui la surnomma "l'île de Bacchus". Le délicieux vin de glace, produit avec des raisins ayant gelé, est un nectar concentré en sucre qui aurait certainement plu au dieu grec... Au vignoble Isle de Bacchus, on a surnommé l'un de ces vins Le Jardin de Givre, en référence à un poème de Nelligan, Soir d'hiver.

 

Les ingrédients locaux - pommes, framboises, fraises, cassis, groseilles, bleuets, citrouilles, produits à l'érable... - se dégustent en confitures et en gelées, cidres, liqueurs et vinaigres, et desservent les excellentes tables qui jalonnent un parcours fait de magnifiques paysages bucoliques et de villages où s'élèvent "maisons de bois, maisons de pierre, clochers pointus", comme le chantait Félix Leclerc.

 

Non loin de là à vol d'oiseau, à Wendake, village des Hurons-Wendat riche d'un musée et des sites traditionnels, le restaurant La Traite est probablement l'endroit où j'ai le mieux mangé au Québec. Au coeur de l'automne, lorsque les arbres s'embrasent, il est difficile d'égaler le bonheur pour les papilles, pour les yeux et pour l'esprit qu'une journée à Wendake procure.