repères

La coopération intergouvernementale franco-québécoise

Au niveau gouvernemental et administratif, un dialogue privilégié s'opère, d’État développé à État développé, entre la France et le Québec.

 

Depuis les années 1970, les premiers ministres français et québécois se rencontrent dans le cadre de visites alternées régulières qui permettent de réactualiser les priorités politiques de notre relation.

 

De très nombreuses ententes bilatérales ont ainsi été signées et une commission structurée permanente franco-québécoise soutient chaque année une centaine de projets de coopération.

 


La délégation générale du Québec à Paris

Le Québec dispose d'une Délégation générale à Paris, inaugurée le 5 octobre 1961, qui jouit des privilèges et immunités habituellement accordées aux ambassades.

 

Véritable « vaisseau amiral » du dispositif diplomatique québécois, opérateur majeur de notre relation privilégiée, la Délégation générale à Paris assure les communications avec le gouvernement français et la société civile. Plateforme de promotion de l'économie et de la culture québécoise en France, à Monaco et, par extension, en Europe, elle joue un rôle irremplaçable pour valoriser les atouts du Québec à l'international.

Le consulat général de France à Québec

La France dispose de deux consulats généraux au Québec, l'un à Montréal et l'autre à Québec. Mais c'est particulièrement le consulat de France à Québec qui est chargé d'assurer les communications de gouvernement à gouvernement.

 

Présent depuis 1858, le Consulat général de France à Québec assume en effet non seulement des fonctions consulaires mais aussi politiques. Ce statut particulier lui permet d’entretenir des relations directes avec le Quai d’Orsay, sans passer par l’ambassade de France au Canada, tenue informée des correspondances échangées.

 

La communauté française établie au Québec est estimée à 120 000 personnes, soit plus des deux tiers des Français installés au Canada, selon le Consulat français. Parmi eux figurent un grand nombre d’étudiants, qui sont une chance pour l'économie du Québec.


Le Comité d'action politique France-Québec (CAP FQ)

Créé le 1er janvier 1994, le CAP FQ est un opérateur important de la relation franco-québécoise dans les champs croisés de la jeunesse et de la participation politique. Chaque année, une délégation de jeunes Québécois issus des différentes formations politiques représentées au parlement, s'envole pour la France au printemps afin d’effectuer une mission de six semaines au sein d'une institution ou d'un organe politique français (Présidence de la République, cabinets ministériels, Assemblée nationale, Sénat, région Île-de-France, hôtel de ville, siège des partis politiques…). C'est alors un moyen privilégié pour eux de se familiariser avec la vie politique et institutionnelle française.

 

Parallèlement, une délégation de jeunes Français issus des différents partis politiques débarque au Québec à l'automne afin d'y effectuer une mission de six semaines au sein des institutions québécoises (Cabinet du Premier ministre, ministères et Assemblée nationale).