L'art oratoire en français


Les débats en français sont un moyen de promouvoir la francophonie dans la mesure où plus une langue est pratiquée, plus ses mots sont utilisés lors de débats vifs et passionnés, plus elle s'affirme dans l'espace public et moins elle a de chances de devenir une langue morte. De très nombreuses associations de débat et d'art oratoire fleurissent dans le monde francophone et cette rubrique s'en veut l'un des reflets. Les concours de débat et d'art oratoire sont aussi un moyen de développer des liens de jeunesse avec des francophones de différents pays.

La Joute des Conférences


La Joute des Conférences fait se rencontrer, le temps d'une soirée, les meilleurs orateurs de la Conférence Olivaint et de l’École de Formation des Barreaux de Paris pour un concours d’éloquence de haute voltige, placé sous l’arbitrage du 9ème secrétaire et d’un ancien secrétaire de la Conférence des Avocats du Barreau de Paris, ainsi que des Anciens de la Conférence Olivaint. En 2014, c’est à la Conférence Olivaint qu'est revenue la responsabilité d’organiser la sixième édition de la Joute des Conférences, sous la présidence de Monsieur Jean-Marc Sauvé, Vice-Président du Conseil d’État.

 

Ainsi, le vendredi 13 juin 2014, après plusieurs heures de préparation sur un sujet tiré au sort ("L'expression doit-elle être ordonnée?", qu'il devait défendre à l'affirmative), Benjamin Boutin eut l'honneur de présenter son discours dans la salle de l'Assemblée générale du Conseil d’État à Paris. Ce discours de 8 minutes fut suivi d'une joute avec un contradicteur et d'une séquence de réponse aux questions du jury. A l'issue de cet exercice, le Vice-président du Conseil d’État lui décerna le premier accessit, une médaille d'argent qu'il rapporta à la Conférence Olivaint.

La Conférence Olivaint


Centre de réflexion politique indépendant fondé en 1875, la Conférence Olivaint est la doyenne des associations étudiantes de France. Parmi ses anciens membres figurent des personnalités telles que Robert Schumann, Pierre Mendès France, Georges Bidault, Jacques Attali, Erik Orsenna, Alain Juppé, Jean-Louis Bourlanges, Jean-Pierre Chevènement, Laurent Fabius ou encore Arnaud Montebourg. L'association regroupe des étudiants et jeunes professionnels qui nourrissent un intérêt vif pour le débat et les affaires publiques. Parce qu'il est constitutif du débat public et de la démocratie, l'art oratoire est au cœur de ses activités. La Conférence dispense ainsi des formations théoriques et pratiques à l'art oratoire avec le concours de ténors du barreau comme Maître Olivier Schnerb.

Conférence conjointe des branches "jeunes" et "anciens" de la Conférence Olivaint au Cercle France Amérique
Conférence conjointe des branches "jeunes" et "anciens" de la Conférence Olivaint au Cercle France Amérique

Le projet DéFI (Débats francophones internationaux)


Un projet international d'art oratoire conçu conjointement par la SUCDI et la Conférence Olivaint 

Il s'agit d'un concept d'échange franco-québécois de pratiques et de savoir-faire oratoires qui a pour vocation de regrouper dans le futur d'autres associations et clubs de débat francophones. La première édition a eu lieu en 2014.

En effet, les 14 et 15 mars 2014, pour la première fois de son histoire, la Conférence Olivaint a envoyé à Montréal une délégation composée de six débatteurs et de deux juges (Armelle Naouri, Benjamin Boutin, Nacim Kaidslimane, Robin Binsard, Nawel Bellour, Antoine Lafon, Capucine de Valle et Bastien Gautier) pour participer au Championnat national canadien de débat oratoire francophone. La délégation française s'est entraînée pendant plus de deux mois pour acquérir les codes et se familiariser avec le style du débat parlementaire canadien, opposant deux équipes de deux personnes représentant le gouvernement et l’opposition.  A son tour, une délégation de la Société Universitaire Canadienne de Débat Intercollégial sera reçue par la Conférence Olivaint en mai afin de participer à Paris à la Coupe du Monde de Débat Francophone organisée par la Fédération Francophone de Débat.

 

L'élargissement à la Francophonie

L'objectif du projet DéFI est de créer une synergie pour promouvoir le débat francophone international et y associer, par un effet “boule de neige”, le plus grand nombre d’associations de débat francophones à travers le monde. Déjà, plusieurs associations africaines ont manifesté leur intérêt pour le projet DéFI. La veille du tournoi, la délégation française, ainsi que la Co-Présidente de la SUCDI, Isabelle Jalliffier-Verne, ont été reçu au Consulat Général de France à Montréal par Messieurs le Consul de France, le Vice-Consul et l'attaché pour la Science et la Technologie.  Cette entrevue collective a permis de définir des pistes d'avenir pour la relation franco-québécoise et l'approfondissement des échanges oratoires au sein de la Francophonie.

 

La 2e édition du projet DéFI a été marquée par l'élargissement du partenariat à la Conférence Olivaint de Belgique. Deux débatteurs belges ont ainsi participé au Championnat national canadien d'art oratoire francophone les 14 et 15 mars 2015 aux côtés des nouveaux débatteurs français : Lorraine Thouéry, Gauthier Van Gysel, Katia Medjani, Maxime Daeninck, Pauline Facon et Julie Lemoine. Chloé le Meur et moi-même étions co-responsables du projet. Nous avons eu la chance d'échanger avec le Consul général de Belgique à Montréal, M. Karl Dhaene, quelques jours avant la tenue du championnat.


la Société universitaire canadienne de débat intercollégial


 

 

 

 

 

 

Promouvoir le débat francophone en Amérique de Nord est la mission que s'est donnée la Société universitaire canadienne de débat intercollégial (SUCDI). Son objectif est de faire en sorte que toutes les universités du Canada offrent à leurs étudiants la possibilité de vivre l’expérience du débat parlementaire canadien en français. La SUCDI planifie un calendrier annuel de compétitions organisées par les clubs de débat d’universités et fédère diverses compétitions d'art oratoire, tels que les coupes Pierre Elliott Trudeau, ETS, Laurier, René Lévesques, Edouard Monpetit et le tournoi HEC. 

 

Chaque année, sous l'égide de la Société de débat étudiant de Polytechnique, elle chapeaute le Championnat national d'art oratoire canadien, événement clé qui réunit des débatteurs francophones issus de tous les domaines du savoir. En 2013, un partenariat a été noué entre le SUCDI et la Conférence Olivaint, de manière à assurer la participation d'une délégation de débatteurs français à ce championnat. Le binôme Premier ministre - membre du gouvernement que je formais alors avec un autre membre de la Conférence Olivaint est arrivé cinquième au championnat. Ces rondes de débat furent une formidable expérience qui nous permirent de mieux appréhender l'art du débat parlementaire canadien.