la FRANCOPHONIE

La francophonie est avant tout une réalité linguistique. Cinquième langue la plus parlée dans le monde (300 millions de locuteurs), le français bénéficie de la croissance démographique de l'Afrique. L'idéal de la Francophonie est celui de la diversité culturelle. Levier collectif de développement et d'influence dans un monde marqué par une concurrence linguistique, culturelle et économique croissante, la  francophonie est, à mon sens, un espace de projets ainsi qu'une ouverture sur le monde et sa diversité linguistique et culturelle. Investi depuis plusieurs années dans les mouvements francophones, je souhaite apporter ma pierre à cette construction originale au cœur de laquelle vibre l'idée de coopération entre hommes et femmes de toutes latitudes.

Nous francophones, que voulons-nous faire ensemble ?

Notre tribune avec Clément Duhaime et Esther Djossa, publiée le 20 mars 2019 au Québec, au Bénin et en France

La francophonie est née il y a cinquante ans d’une idée simple : faire du français un outil de coopération internationale au service du développement. Aujourd'hui, les 300 millions de locuteurs et les 80 millions d'apprenants du français à travers le monde forment une communauté de langue et de destin qui n'a pas dit son dernier mot. Mais pour continuer à peser dans le monde, nous, francophones, devons être à l'initiative. Et cela commence par une question essentielle : que voulons-nous faire ensemble ?

publication

L'élan de la francophonie

La Fondation pour l'innovation politique a publié en libre téléchargement ainsi qu'en version imprimée (6000 exemplaires envoyés aux parlementaires, aux médias, aux cabinets ministériels, aux institutions) mon étude consacrée à l'élan de la francophonie en deux livrets (Une communauté de langue et de destin - 1 & Pour une ambition française - 2) . Une version numérique est librement accessible sur le site de la Fondapol. Cette étude présente quinze propositions destinées aux acteurs publics, privés et associatifs.

 

Livret n°1 [version numérique] Livret n° 2 [version numérique]


intervention TV

Investir l'espace numérique pour promouvoir la diversité

Lors de la journée internationale de la francophonie, le 20 mars 2018, j'ai été invité sur le plateau de 64' Le monde en Français pour commenter le fait du jour, à savoir le plan du président Emmanuel Macron pour la langue française, et présenter quelques unes de mes propositions inscrites dans mon étude L'élan de la francophonie, notamment la création d'un Netflix en langue française.


point de vue

Est-ce à la France de défendre la francophonie ?

Propos recueillis par Marie Verdier, le 20/03/2018 à 06h25 
 
À l’occasion de la Journée internationale de la francophonie, Emmanuel Macron doit présenter, ce mardi 20 mars, sa stratégie pour une « nouvelle francophonie ». Dans son « plan d’ensemble pour le français et le plurilinguisme dans le monde », le soutien à l’éducation, notamment en Afrique, devrait avoir une place de choix, continent qui devrait connaître la plus forte croissance du nombre de locuteurs en français, si le défi en matière d’éducation y est relevé.


table-ronde

Une nouvelle dynamique politique pour la Francophonie

A l’initiative du député Jacques Krabal, Secrétaire général de l’assemblée parlementaire de la francophonie, une conférence sur la francophonie a été organisée le lundi 19 mars à Villers-Cotterêts en présence de François de Rugy, président de l’Assemblée Nationale française, de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères et de nombreux ambassadeursfrancophones. J'ai été invité à m'exprimer à une table-ronde sur l'importance de la mobilité et de l'identité dans la francophonie animée par la journaliste Demet Korkmaz.


expérience

Le Parlement francophone des jeunes des Amériques

Du 8 au 15 juillet 2018, j’ai eu la chance de prendre part au Parlement francophone des jeunes des Amériques (PFJA). Cet événement international, organisé par le Centre de la francophonie des Amériques (CFA) à Québec, berceau de la francophonie américaine, réunit des personnalités engagées « dans une démarche de réflexion et de co-construction d’un monde meilleur, plus juste et plus inclusif de nos différences », selon le président-directeur général du Centre, Denis Desgagné. Cette rencontre d’entrepreneurs sociaux, venus partager des expériences et des connaissances, s’accompagne d’un exercice de simulation parlementaire favorisant l’interaction entre l’organe politique, la société et les médias. En tant que parlementaire, j’ai travaillé pour ma part sur le projet de loi relatif à la sécurité et à l’ordre public.


La Francophonie parlementaire

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) a été instaurée en 1967 sous le nom d’Association internationale des parlementaires de langue française ; elle réunit aujourd’hui des délégations de parlementaires issus de nombreux parlements ou organisations parlementaires associées à travers le monde. Cette assemblée des cinq continents qu’Abdou Diouf a qualifié de « vigie de la démocratie au sein du monde francophone » trouve sa cohésion autour de la colonne vertébrale du français. Ainsi que l’a déclaré Bruno Bourg-Broc, ancien président délégué de la section française de l’APF, «rassemblant à l’origine des parlementaires amoureux de la langue française […], elle s’est muée peu à peu en une instance militant en faveur du respect des droits de l’homme dans les pays de la francophonie et pour une juste mise en pratique de la démocratie parlementaire ».

 


conférence

La francophonie, un levier pour la jeunesse et l'entrepreneuriat

Retour d'Aix-en-Provence où les ambassadeurs d'Haïti Vanessa Lamothe Matignon, du Sénégal Bassirou Sene, de Tunisie auprès de l'UNESCO Ghazi Gherairi ainsi que les déléguées générales du Québec Line Beauchamp et de la Fédération Wallonie Bruxelles Fabienne Reuter, membres du Groupe des Ambassadeurs francophones de France, ont participé, aux côtés de Francophonie sans frontières, à une formidable activité de promotion régionale de la francophonie organisée par Francophonie sans frontières les 12 et 13 septembre 2018. Celle-ci s'est conclue par une grande conférence à Sciences Po Aix devant une centaine d'étudiants et de forces vives de la région sur le thème : "La francophonie, un levier pour la jeunesse et l'entrepreneuriat". Merci au directeur de Sciences Po Aix Rostane Mehdi pour son soutien et à Mélanie Zittel, coordonnatrice du pôle Méditerranée de Francophonie sans frontières, pour son implication dans la réussite de cette activité.


déjeuner-conférence

Universités francophones et développement économique

Le Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) - réseau mondial comprenant 800 universités partiellement ou entièrement de langue française - est un économiste. Ex-recteur de l’Académie d’Aix-Marseille et ex-conseiller ministériel, Jean-Paul de Gaudemar s’est exprimé le 10 mars 2016 à la tribune du CORIM, le Conseil des relations internationales de Montréal.


COLLOQUE international

Quelle stratégie pour l'avenir de la francophonie?

Le 9 mars 2019, au sein du grand amphithéâtre de l’École nationale d'administration publique (ENAP) à Montréal, les discussions ont porté sur les priorités et les stratégies de la francophonie, sur la géopolitique, la paix et la sécurité, ainsi que sur la création et les médias. Une trentaine d'intervenants de haut niveau s'y sont exprimés devant plus de 200 personnes. En tant que président du comité d'organisation, je remercie celles et ceux qui se sont impliqués pour sa réussite de ce colloque, fruit de plusieurs mois de labeur.


Mission d'étude

La Francophonie à l'ONU

Les 88 États et gouvernements membres, membres associés ou observateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) représentent environ un tiers des États-membres de l'Organisation des Nations unies (ONU). De plus, 40% des Casques bleus sont déployés dans l'espace francophone. Un effort important est déployé par la représentation permanente de l'OIF à l'ONU (photo ci-contre, prise en 2015) pour promouvoir l'usage de la langue française dans ces missions de maintien de la paix, ainsi que les valeurs de la francophonie à l'ONU. Le groupe des ambassadeurs et ambassadrices francophones à l'ONU constitue pour cela un important relai d'influence.

En visite à la Représentation permanente de l'OIF auprès des Nations Unies
En visite à la Représentation permanente de l'OIF auprès des Nations Unies

L’Orchestre de la Francophonie

Les jeunes talents MUSICAUX francophones à l'unisson

L’Orchestre de la Francophonie (OF) a vu le jour en 2001 lors des IVe Jeux de la Francophonie d’Ottawa-Hull. Il constitue un tremplin pour les jeunes musiciens désireux de poursuivre une carrière au sein d’orchestres de réputation internationale. De fait, 1320 musiciens ont bénéficié de leur passage au sein de l’OF, dont près de 75 % ont intégré des orchestres nationaux et internationaux.

 

Trois objectifs sont au centre de la démarche de l’OF : apprendre, en dotant les jeunes interprètes des outils musicaux et extramusicaux nécessaires à la réalisation d’une carrière orchestrale professionnelle de haut niveau ; innover, en réinventant le concert et en juxtaposant des disciplines artistiques ; partager, en stimulant l’engagement social et l’implication communautaire de  ses musiciens, en réalisant et en diffusant des enregistrements de grande qualité (comme les très réussies Symphonies de Beethoven Live - 5 CD), et en encourageant le partage, l’ouverture et la tolérance.  L’Orchestre de la Francophonie organise également des missions musicales à travers le monde, dans des milieux défavorisés.

 

Pour avoir eu la chance de fréquenter et de promouvoir l'OF, j'aimerais souligner le formidable travail de M. Jacques Robert et du directeur artistique de l'OF, maestro Jean-Philippe Tremblay (photo ci-contre).

Crédit photo : Jacques Robert
Crédit photo : Jacques Robert

L'entrepreneuriat jeunesse et la Francophonie

création d'un réseau des jeunes ENTREPRENEURS ET INVESTISSEURS FRANCOPHONES


encourager la relève francophone et plurilingue dans les organisations internationales

Cette initiative associative vise à offrir à dix jeunes francophones d’origines et de milieux divers la possibilité d’effectuer une semaine de stage de haut niveau au sein d’organisations internationales.  Ces jeunes seront sélectionnés sur la base de leurs talents et acquerront une expérience sur-qualifiante, tout en incarnant la diversité linguistique et culturelle au sein de plusieurs organisations internationales partenaires.  L'usage croissant d'une langue unique dans les enceintes de décision internationales nuit au dialogue entre les cultures et affecte la qualité des normes internationales qui encadrent nos modes de vie et d'échange. A travers cette initiative, nous voulons encourager une relève d'administrateurs internationaux francophones ayant à cœur de participer à l'élaboration de politiques internationales respectueuses des grands équilibres linguistiques et culturels mondiaux.