mes PUBLICATIONS

Ma participation à des ouvrages collectifs

Contribution à l'ouvrage collectif "Les lois de la guerre" paru en janvier 2016 par l'écriture du chapitre intitulé L'intérêt de la prospective pour la prévention des conflits.

Contribution à l'ouvrage collectif "Les Secrets du droit" paru en 2014 par l'écriture du chapitre Le Secret du Roi qui était l'un des premiers services de renseignement modernes, à l'époque de Louis XV.


Mes articles pour La Croix

Corée

UE - Cuba

Arabie

Pakistan

Brésil

Canada


Panmunjom, un étonnant village entre les deux Corées

Les délégations de la Corée du Nord et de la Corée du Sud se rencontrent mardi 9 janvier à Panmunjom, un village transfrontalier figé dans le temps, situé au cœur de la « Zone démilitarisée » longeant le 38e parallèle. Une telle rencontre entre les deux voisins coréens n’avait pas eu lieu depuis décembre 2015. La « Zone démilitarisée » (« DeMilitarized Zone ») entre les deux Corées matérialise physiquement la partition de la péninsule coréenne depuis 65 ans. Cette cicatrice, longue de 249,4 kilomètres, symbolise un monde figé, celui de la Guerre froide, qui se poursuit en Asie et dont les secousses font encore trembler le monde. Dans le village de Panmunjom, situé au cœur de la Zone démilitarisée, les délégations des deux Corées se réunissent ce 9 janvier, par la grâce de l’esprit olympique.


L’Union européenne réaffirme sa diplomatie d’ouverture

La cheffe de la diplomatie européenne promeut une politique internationale antinomique de celle du président américain. Frederica Mogherini, en visite à La Havane mercredi 3 et jeudi 4 janvier, a rassuré ses interlocuteurs cubains sur le maintien de l’attitude d’ouverture européenne. Cette « relation forte entre l’UE et Cuba », réaffirmée par la cheffe du Service européen pour l’action extérieure, s’appuie sur une position commune des États membres de l’UE. « Nous développerons l’accord de dialogue politique et de coopération avec Cuba, et nous investirons dans des relations socio-économiques plus approfondies avec les pays d’Amérique latine et des Caraïbes », indique en effet la Stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l’Union européenne.


La partie d’échecs saoudienne tourne mal

Sur le papier, les championnats mondiaux d’échecs rapides qui se déroulent jusqu’au 30 décembre à Riyad, capitale de l’Arabie saoudite, avaient tout pour être un signe de plus de « l’ouverture sur le monde » du pays. Afin que ce « tournoi Salmane » ait lieu, l’État saoudien avait même fait fi des réserves des plus hautes autorités religieuses du pays, qui considèrent les échecs comme un « genre d’amusement interdit, car il détourne les gens d’Allah », et « une forme de jeu (d’argent) et une perte de temps ».Mais après avoir autorisé dernièrement les femmes saoudiennes à conduire, et annoncé la prochaine ouverture de salles de cinéma, jusque-là interdites, dans le pays, le prince héritier Mohammed Ben-Salmane avait tout juste. Mais pour l’heure, cette communication est… un échec.


Le Pakistan commémore l’assassinat de Benazir Bhutto

L’assassinat de l’ex-première ministre, revendiqué par Al-Qaida, a marqué l’histoire du Pakistan. Celle qui fut la première et l’unique femme à occuper la fonction de premier ministre au Pakistan, (1988-1990 et 1993-1996) était une figure du féminisme et de la modernité. Cette aristocrate, diplômée d’Oxford et Harvard, cheffe du parti pakistanais du peuple (Pakistan Peoples Party, PPP), créé par son père Zulfikar Al Butto, était loin de faire l’unanimité au Pakistan. Louée comme martyre de la démocratie par les uns, rejetée comme riche héritière d’un pouvoir féodal par les autres, déstabilisée par des accusations de corruption, cette femme politique importante reste controversée dix ans après sa mort. Reste que sa carrière et son legs politique ont influencé un grand nombre d’activistes au Pakistan, comme la jeune Malala Yousafzai, récompensée par le prix Nobel de la paix.


Odebrecht : quand la corruption gangrène l’Amérique latine

L’entreprise Odebrecht a mis en place un vaste système de corruption dont les ramifications s’étendent à plusieurs pays latino-américains. Le géant brésilien du bâtiment et des travaux publics était autrefois le symbole de l’ascension économique du Brésil, avec des réalisations phares tels l’aéroport Simon Bolivar à Caracas, l’autoroute Grand Parkway au Texas ou encore la rénovation du stade Maracana à Rio. Pour décrocher de gros contrats, cette multinationale a gangrené plusieurs économies d’Amérique latine. L’affaire a éclaté en juin 2015, lorsque Marcelo Odebrecht, le PDG de l’entreprise familiale, a été arrêté dans le cadre de l’opération « Lavage-express ». Cette gigantesque enquête contre la corruption a révélé un système de versement de dessous-de-table pour l’accaparement de marchés publics.


Au Canada, l’inquiétante montée des incidents à caractère haineux

En décembre 2017, une dizaine de synagogues situées à Montréal, à Toronto, à Kingston, à Hamilton et à Edmonton ont été la cible d’une lettre sur laquelle on peut lire « Jewry must perish » (« La communauté juive doit périr »). Y figurent une croix gammée et une étoile de David ensanglantée qui rappellent les codes de la propagande nazie. Le directeur de la synagogue Beth Ora a encouragé les membres de la communauté à « essayer de mettre l’événement en perspective ». Ce fait est malheureusement révélateur d’un phénomène de société plus large : celui de l’inquiétante montée des extrémismes au sein d’une société canadienne globalement pacifique et tolérante. Il doit nous alerter collectivement sur la nécessité de promouvoir encore et toujours la liberté de religion.


Journalistes tués en 2017 : risquer sa vie pour rapporter l’information

En 2017, soixante-cinq journalistes ont été tués dans le monde  ; vingt-six ont perdu la vie dans l’exercice périlleux de leur fonction, tandis que trente neuf autres ont été assassinés, à l’exemple de Daphne Caruana Galizia, la journaliste maltaise de 53 ans en pointe sur les questions de corruption. Reporters sans frontières (RSF) détaille dans son rapport annuel le profil des journalistes qui exposent leur vie en zones dangereuses, ainsi que les mesures à prendre pour mieux les protéger. Plus d’efforts sont requis de la part des États et des organisations internationales pour garantir la protection des journalistes, l’exfiltration de ceux menacés de mort, afin que vive la liberté d’information, en même temps que ses principaux artisans.


En Autriche, six ministres d’extrême droite aux commandes

Six ministères fédéraux autrichiens sur treize seront dirigés par des politiciens issus du parti d’extrême droite FPÖ. Qui sont ces ministres dotés des principaux leviers de l’État ?

1. Heinz-Christian Strache, vice-chancelier, ministre de la fonction publique et des sports ► À 48 ans, ce prothésiste dentaire de formation au physique de gendre idéal est à l’aise aussi bien dans les boîtes de nuit et sur les réseaux sociaux que dans les arcanes partisans. ► Amateur d’échecs, « remarquable communiquant, il se distingue par son sens de la formule et par son talent d’appareil, estime Patrick Moreau, spécialiste de l’extrême droite au CNRS à Strasbourg. Il a progressivement adapté son discours au jeu démocratique, en choisissant des termes plus neutres et acceptables ».


mes Articles pour Radio-Canada

Le rêve européen du pape François

Le chef de l'Église catholique a reçu le prix Charlemagne, qui récompense depuis 1948 les personnes « ayant œuvré pour l'unification européenne ». Il a livré un vibrant plaidoyer pour un nouvel humanisme européen, bienveillant à l'égard des migrants.Au Vatican, dans l'immense salle Regia, antichambre de la chapelle Sixtine, devant un parterre de dignitaires comprenant la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre italien Matteo Renzi, le roi d'Espagne Felipe VI et les présidents des institutions de l'Union européenne, le souverain pontife a fustigé une Europe repliée sur elle-même, en train de « se retrancher », rappelant son discours Parlement européen.


En Écosse, les indépendantistes se cherchent des alliés

Il y a 20 mois, les Écossais ont rejeté par référendum le projet d'indépendance. Depuis, la popularité croissante de Nicola Sturgeon (photo ci-contre) incite certains observateurs à croire qu'une nouvelle campagne référendaire pourrait être lancée.

D'autres analystes considèrent à l'inverse que cette récente victoire en demi-teinte pourrait refroidir les revendications indépendantistes du SNP, à moins que le Royaume-Uni décide de sortir de l'Union européenne suite au référendum du 23 juin prochain. Rappelons que nombre d'indépendantistes écossais revendiquent leur appartenance à l'Union européenne.


ma tribune pour la Revue Défense Nationale

La Défense de l'Europe par elle-même

Décembre 2014

 

Pour avoir travaillé à la Représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne aux côtés du représentant de la France auprès des comités militaires de l'UE et de l'OTAN en 2009 - 2010, au moment de l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, j'ai vécu une expérience au cœur de la politique de sécurité et de Défense commune. Cela m'a permis d'acquérir une vision de ce que devrait être la Défense européenne. A la veille du conseil européen de décembre 2014 consacré aux questions de Défense, la Revue Défense Nationale m'a fait l'honneur de publier mon article "La Défense de l'Europe par elle-même". Cette tribune a été diffusée, sous une forme légèrement différente, par l'Institut européen des relations internationales.