La diplomatie municipale de Montréal (2017)

 

La ville de Montréal offre un bon exemple d’activisme sur le plan mondial.

 

Dominique Poirier, Commissaire aux relations internationales de la ville, ancienne sous-ministre au gouvernement du Québec, a présenté les grands axes de cette action résolue, lors d’une activité organisée par Connexion Internationale de Montréal à laquelle j’ai participé.

 

Dans un contexte de remise en cause partielle du système westphalien, les grandes métropoles peuvent être considérées comme de petits pays, selon elle. C’est un peu le cas de Montréal, qui pèse pour génère la moitié du PIB québécois.

 

Il existe une coopération infra-étatique entre les collectivités, les villes et gouvernements locaux et régionaux et il serait permis de dire qu’aux relations internationales classiques se superposent des relations inter-municipales de plus en plus dynamiques. Les villes s’épaulent beaucoup. Elles se constituent en réseaux. Montréal appartient ainsi aux réseaux suivants : Métropolis, ICLEI, AIMF, SCN, Réseau des villes créatives de l’UNESCO et, depuis peu, au Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique.

 

Elle se positionne en particulier sur les thématiques du développement durable et du développement social, de la francophonie, du vivre-ensemble et de la diversité. Ce positionnement résulte de sa composition : 120 communautés culturelles vivent en relative harmonie à Montréal. Cette-dernière est active au sein de la commission du vivre-ensemble de l’Association des maires francophones (AIMF). et dispose de son propre Observatoire du vivre ensemble, qui est une plateforme web, ainsi que d’un centre de prévention de la radicalisation menant à la violence.

 

Par un double mouvement de représentation à l’étranger et d’accueil des étrangers chez soi, la ville se projette en constituant des délégations d’élus en visite à l’étranger (le Maire est l’ambassadeur de Montréal) et accueille de la même façon des délégations étrangères de diplomates, de ministres, de maires, etc.

 

L’attraction des grands congrès comme le Gsef (Global Social Economic Forum – Forum mondial de l’économie sociale) en septembre 2016 est également un enjeu stratégique pour le positionnement de Montréal.