bienvenue

Ces Carnets francophones sont le reflet de l'engagement de Benjamin Boutin en faveur de la francophonie et du dialogue des cultures, du mouvement coopératif et de la paix. Benjamin Boutin est responsable associatif, chercheur, enseignant, consultant et conférencier.


Madame, Monsieur le Premier Ministre, n'oubliez pas la Francophonie !

Lettre ouverte, Paris, 13 mai 2022

Dans les heures à venir, le Président de la République française Emmanuel Macron nommera une ou un nouveau chef de gouvernement.

 

Dans ce contexte, j'appelle à la création d'un portefeuille ministériel dédié à la francophonie, notre bien commun. Enjeu majeur de cohésion sociale mais aussi de coopération internationale, la francophonie mérite un portefeuille ministériel dédié.

 

Je veux saluer l'investissement du ministre délégué Jean-Baptiste LEMOYNE qui a été à l'écoute de la société civile et a mené de front de nombreux chantiers stratégiques : tourisme, Français de l'étranger, Francophonie, Petites et Moyennes Entreprises...


En France, la politique francophone est un domaine partagé par plusieurs ministères. Au sein du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, la délégation aux Affaires francophones dirigée par Gaël de Maisonneuve travaille en lien direct avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), tandis que la Direction générale de la mondialisation chapeaute une mission de la langue française et de l’éducation, ainsi que l’AEFE - Agence pour l'enseignement français à l'étranger, l’Institut français et Campus France. La Direction générale de l’enseignement supérieur administre les départements universitaires de français langue étrangère.

 

Rattachée au ministère de la Culture, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France dirigée par Paul de Sinety coordonne la politique linguistique. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes du ministère de l’Économie vérifie que tous les produits et services présentent une information en français. Nombre d’autres organismes, telle la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France, interviennent dans le champ de la francophonie.

 

Comme je l’écrivais en 2018 dans l’Élan de la francophonie, pour une ambition française - publié par la Fondation pour l'innovation politique, il serait nécessaire de renforcer le pilotage transversal de la politique interne et externe de la langue française et de la francophonie en France. Selon Thierry Cornillet, « la mobilisation nécessaire des multiples acteurs qu’il faut fédérer et à qui il faut apprendre à travailler ensemble conduit à avoir une vision interministérielle. Il est temps de créer un organisme coordinateur ». C'est aussi l'opinion de Gilles Djeyaramane.

 

Chapeautant cette autorité de coordination interministérielle, en lien avec les collectivités territoriales, les diasporas et les outre-mer, mais aussi avec les parlementaires francophones - dont Jacques Krabal a montré le rôle déterminant - et la société civile organisée - chère à Marie Béatrice Levaux - ce ministre valoriserait la Francophonie en France et serait un interlocuteur bien identifié par nos partenaires internationaux : Québec, Canada, Afrique, Wallonie-Bruxelles, Suisse Romande, etc. Alors, Madame, Monsieur le Premier ministre, la balle est dans votre camp!

Francophonie : 10 ans d'action et des perspectives d'avenir


Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée. Merci !

Lettre d'information

Inscrivez-vous à l'infolettre pour suivre nos nouveautés ! 


en images : la renaissance du château de Villers-Cotterêts



rubriques