Le plurilinguisme en Europe


La diversité des langues est au cœur du pacte européen. Assurons-nous du respect des traités et des textes fondamentaux de l'Union européenne (UE) qui consacrent ce principe.

JOURNÉE du multilinguisme au Parlement européen

Célébrer les traducteurs et interprètes, Luxembourg, 26 septembre 2022

🇱🇺 À Luxembourg, où il enseigne au sein du Master d'études parlementaires,Benjamin Boutin souligna comme chaque 26 septembre la Journée européenne des langues !

 

➡️ Devant les locaux du Parlement européen où il animera le 1er décembre 2022 une table-ronde dans le cadre de l'École d'hiver en études parlementaires, il remercia tous les traducteurs et interprètes qui font en sorte que soient traduits, dans les langues des pays membres, les textes qui influent sur notre quotidien. Ce plurilinguisme est essentiel à la conception de politiques subtiles et représentatives, à la bonne information des citoyens et à l'exercice de la démocratie européenne 🇪🇺.

 

⚠️ Rappelons que tout citoyen européen a le droit de communiquer avec les institutions de l'UE dans la langue officielle de son choix. Maintenir une Union européenne plurilingue est un combat de tous les jours qui vaut la peine d'être mené. C'est en effet un aspect essentiel de l'efficacité d'une Union sans laquelle nous serions encore plus démunis face aux désordres du monde.

 

❌ Malgré la montée des populismes en Italie, en Suède ou ailleurs, une Europe unie dans sa diversité est indispensable pour peser ensemble face à la Russie, à la Chine et aux grandes puissances géopolitiques.

Le multilinguisme se trouve au cœur du Parlement européen et de la démocratie européenne, puisqu’il permet de suivre les débats parlementaires dans les 24 langues officielles de l’Union européenne. Nous célébrons cette contribution essentielle par un événement spécial qui met en avant les métiers de l’interprétation et de la traduction au sein du parlement le plus multilingue du monde.


la Fête de l'Europe

La parole aux acteurs associatifs, Mairie de Paris, mai 2021

Le 9 mai 🇪🇺, c'est la fête de l'Europe. Cette célébration réunit de nombreuses associations, institutions, entreprises et personnes engagées. 2021 marque de surcroît le lancement d'un grand processus de consultation citoyenne intitulé Conférence sur l'avenir de l'Europe ! À cette occasion, Benjamin Boutin accepta de répondre aux questions de La Maison de l'Europe de Paris sur sa vision d'une Union européenne plurilingue, stratège et fraternelle.

La Journée européenne des langues

Table-ronde à la Maison de l'Europe de Paris, septembre 2019

💠 L'Europe linguistique, culturelle et politique n'est pas unique. C'est dans sa magnifique diversité que notre Union 🇪🇺 peut trouver le ferment de son unité.

 

Ainsi, le plurilinguisme doit-il faire son grand retour dans les couloirs, les salles de réunion et les documents de travail de nos institutions communautaires.

 

🎯 Depuis 20 ans, nous célébrons la Journée européenne des langues le 26 septembre. C'est l'occasion de mettre en lumière les nécessaires services d'interprétation et de traduction qui font vivre le débat européen en 24 langues.

 

Alors que le monolinguisme gagne du terrain et met à mal la subtilité conceptuelle des réflexions et des débats, dans le cadre de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, affirmons que « la langue de l'Europe c'est la traduction », comme le disait Umberto Eco. Plus que jamais !

In italiano 🇮🇹 La diversità delle lingue è al centro del patto europeo. Garantiamo il rispetto dei trattati e dei testi fondamentali dell'Unione europea. L'Europa linguistica, culturale e politica non è unica. È nella sua magnifica diversità che la nostra Unione può trovare il fermento della sua unità. Così, il plurilinguismo deve fare il suo grande ritorno nei corridoi, nelle sale di riunione e nei documenti di lavoro delle nostre istituzioni comunitarie. Da 20 anni, celebriamo la Giornata europea delle lingue. È l'occasione per sottolinaeare i necessari servizi di interpretazione e di traduzione che fanno vivere il dibattito europeo in 24 lingue. Mentre il monolinguismo guadagna terreno e mette a repentaglio la sottigliezza concettuale delle riflessioni e dei dibattiti, nel quadro della Conferenza sul futuro dell'Europa, affermiamo che «la lingua dell'Europa è la traduzione», come diceva Umberto Eco. Ora più che mai!


francophonie et plurilinguisme dans les instances européennes

Table-ronde au Conseil économique, social et environnemental, Paris, 20 mars 2019

Le 20 mars 2019, à l'occasion de la journée internationale de la francophonie, Francophonie sans frontières a organisé au Conseil économique, social et environnemental (CESE) une table-ronde sur le thème de la francophonie et le plurilinguisme dans les instances européennes.

 

Cet événement se fit en présence de Thierry Cornillet, député européen, de Marie-Béatrice Levaux, conseillère au CESE et rapporteuse d'un avis sur la francophonie, de Gilles Gressani, président du Groupe d'études géopolitiques (ENS Ulm) et de Benjamin Boutin, président de Francophonie sans frontières (à son initiative).


Avoir vingt-ans en Europe en 2020

Débat à l'Hôtel de l'Industrie, Paris, le 25 janvier 2019

J'ai participé à un débat citoyen organisé par le collectif "L’éthique plutôt que l’étiquette" à Paris, place Saint-Germain-des-près intitulé "2O ans en 2020 en Europe" le vendredi 25 janvier 2019. L'accueil et l'animation de ce débat ont été assurés par Mme Françoise CAUWEL.

 

J'ai axé mon intervention sur le thème de l'initiation à la mobilité, à la citoyenneté et à l'interculturalité, rappelant par exemple que le programme Erasmus, très populaire parmi ses anciens participants (90% d'opinions favorables) avait concerné depuis 1987 quatre millions de jeunes européens, dont 675 000 Français ; qu'il existait également des dispositifs bilatéraux, à l'exemple de l'Office franco-allemand pour la jeunesse (neuf millions de participants de 3 ans à 30 ans depuis le traité de l’Élysée de 1963).

 

Afin de donner la possibilité aux jeunes d'être davantage partie prenante de la construction européenne, j'ai préconisé la création d'un service civique européen (projet porté par plusieurs collectifs), d'un Erasmus militaire ainsi qu'une plus grande ouverture des institutions européennes aux visites et aux stages.

 


Chaque européen devrait à mon sens être en mesure de parler au moins trois langues, de bénéficier de stages linguistiques et d'un renforcement de ses compétences interculturelles.

 

Selon Dominique Wolton, "dans un monde ouvert, le respect et la gestion des différences culturelles sont un facteur direct de paix".


Mobilité des jeunes, plurilinguisme et compétences interculturelles

Rencontre avec le Secrétaire général de l'Office franco-allemand pour la jeunesse, octobre 2018

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) / Deutsch-Französisches Jugendwerk (DFJW)) est une organisation au service de la coopération franco-allemande qui a pour mission d’encourager les relations entre les jeunes des deux pays, de renforcer leur compréhension et, par là, de faire évoluer les représentations du pays voisin. Depuis 1963, l'OFAJ a permis à près de 9 millions de jeunes Français et Allemands de participer à 360 000 programmes d’échanges. Il subventionne en moyenne chaque année 9 000 échanges auxquels environ 130 000 jeunes participent. Je remercie le SG de l'OFAJ de m'avoir reçu le 2 octobre 2018 et d'avoir échangé sur ces sujets passionnants!


L'Europe et la Francophonie : deux aires stratégiques

Jeudis de la Réussite à Sciences Po Aix-en-Provence, février 2018

Le 22 février 2018, j'ai été invité à témoigner à la quatrième édition des Jeudis de la Réussite de Sciences Po Aix consacrée aux « métiers de la défense et la sécurité internationale », aux côté notamment de Laurent Borzillo, dirigeant de la société Dialogue de Sécurité Franco-Allemand. Mon intervention portait à la fois sur l'Europe et sur la francophonie, lors d'une émission enregistrée sur la chaîne interne de l'Institut d'études politiques aixois.


Si j'étais ministre des Affaires étrangères...

Concours d'éloquence du Quai d'Orsay, juillet 2016

Le Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a posé le cadre d'un exercice d'éloquence inédit auquel j'ai participé en juillet 2016 : il s'agissait de décliner, par le biais d'une courte vidéo, les priorités qui seraient les miennes si j'étais nommé ministre des Affaires étrangères.

Comme vous le constaterez dans cette vidéo, j'ai choisi (avec une pointe d'humour, dans le style survolté du film Quai d'Orsay et de la BD éponyme) de centrer mon action sur quelques objectifs :

  1. la réorientation européenne ;
  2. le développement prioritaire du bassin méditerranéen et de l'Afrique ;
  3. la sécurité de nos ressortissants ;
  4. la Francophonie et le plurilinguisme.

Par un second discours à Montréal (via Skype), j'ai précisé que "moi, ministre des Affaires étrangères" :

  1. je conduirai une politique de prévoyance, axée sur la prévention des conflits. Je fusionnerai le centre de crise du ministère avec le Centre d'analyse, de prévision et de stratégie ;
  2. je mènerai une diplomatie des solutions, pour la préservation de la planète et de sa biodiversité ;
  3. je travaillerai avec nos meilleurs experts afin d'inventer des mécanismes de concertation pour la gestion durable des ressources ;
  4. j'ouvrirai un Consulat général à Godthab, au Groenland ;
  5. j'intensifierai nos relations avec la Francophonie ;
  6. et je plaiderai pour une Europe des grands projets fédérateurs en matière de sécurité et de Défense, de recherche scientifique, d'indépendance stratégique, alimentaire, énergétique et numérique.

Apprendre à délibérer en Europe

Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe, août 2015

Plus importante simulation francophone reproduisant le fonctionnement du Parlement européen, la SPECQUE réunit environ 180 jeunes francophones venant d'Europe, du Canada et d'ailleurs. En 2015, Benjamin Boutin endossa le costume d'eurodéputé et débattu du détachement des travailleurs dans le cadre de la libre circulation des services ; de l'établissement d’un système européen de gardes-frontières ; de l’intégration des télécommunications sans-fil et de stratégie humanitaire européenne.

Cette simulation, qui respecte le règlement et le protocole du Parlement européen et qui s’effectue du reste sous son haut patronage et avec le soutien de certains députés, permet de mieux appréhender le processus législatif européen.


La Cour européenne des droits de l'homme et le Parlement européen

Voyage d'étude du Master 2 Diplomatie et négociations stratégiques à Strasbourg, 2013